Comparatif vélo électrique sans pédale
2021/2022

Dans le court laps de temps qui a suivi leur lancement, les vélos électriques ont pris le monde d’assaut. Avec un marché mondial qui devrait atteindre 40 000 millions de dollars au cours de la prochaine décennie, l’industrie du vélo électrique continuera de jouer un rôle central dans la révolution des déplacements urbains quotidiens. Il existe généralement deux types de vélos électriques disponibles sur le marché dont le vélo électrique sans pédale à accélérateur. Le vélo électrique sans pédale fonctionne davantage comme une moto électrique et ne nécessite pas de pédalage. Il a au même titre que les vélos VAE considérablement contribué à la réduction des émissions et au contrôle du réchauffement climatique. Par conséquent, malgré leurs prix élevés, les consommateurs du monde entier sont impatients d’adopter à bras ouverts ces nouveaux moyens de transports.

draisienne-electrique-adulte

Kugoo B1 : Le choix de l'équipe

Ce vélo sans pédale électrique de chez Kugoo est celui qui offre qualité, robustesse, vitesse et bonne autonomie. Ce qui en fait pour nous le meilleur vélo électrique sans pédale.

On a aimé :

Top 3 des meilleurs vélos électriques sans pédales

Voici notre top 3 des meilleurs vélos électrique sans pédales :

draisienne Kugoo b1

Kugoo B1
5/5

Matière
Aluminium

Moteur
250W

Poids
15 kg

urban glide 140

urban-glide-140
4.5/5

Matière
Aluminium

Moteur
350 W

Poids
12 kg

Draisienne électrique Windgoo

windgooo
4/5

Matière
Aluminium

Moteur
350W

Poids
12 kg

Kugoo b1 : meilleur vélo électrique sans pédale

Ce modèle B1 de vélo électrique fabriqué par la marque réputée Kugoo vous offre une vitesse de 25 km par heures pour une autonomie de 23 km. Grâce à sa batterie lithium ion de 36 V et 6 Ah couplé à un moteur électrique de 250 watts. En ce qui concerne son système de freinage il est équipé d’un frein à disque au niveau de sa roue arrière de 30 cm de diamètre pour un freinage doux et efficace. 

On a aimé :

Urban glide 140

La marque parisienne Urban glide fait très fort avec sa dernière draisienne électrique. Doté d’une structure légère en aluminium pour un meilleur aérodynamisme. Ce vélo électrique peut atteindre une vitesse de 25 km par heure pendant plusieurs kilomètres grâce à sa batterie de 36 V lui offrant une très bonne autonomie. Également équipé d’un système de freinage avant et arrière le freinage avec cette draisienne est très agréable. Par ailleurs, cette draisienne électrique à l’avantage de disposer d’une application permettant de la contrôler à distance.

On a aimé :

Draisienne électrique Windgoo

Avec un très bon rapport qualité prix, cette draisienne électrique de chez Windgoo offre une vitesse maximale plus que convenable de 25 km/h et ceci pendant 17 km avant d’avoir besoin de la charger. Justement en matière de charge la batterie lithium ion de 36 V qu’intègre cette draisienne est de très bonne qualité, ainsi vous pourrez recharger entièrement la draisienne électrique en environ 3 h 30. Avec une structure ergonomique très légère de seulement 12 kg ce vélo électrique sans pédale est facilement transportable, de ce fait il pourra aisément devenir votre moyen de mobilité quotidien 

On a aimé :

Nos conseils avant achat

Qu’est-ce qu’un vélo électrique sans pédale ?

Bien que certains cyclistes souhaitent bénéficier de l’exercice cardio-vasculaire quotidien du pédalage, de nombreux cyclistes choisissent de rouler librement sans faire le moindre effort et préfèrent donc le vélo électrique à accélérateur sans pédale.

Tout comme le vélo électrique à pédalage assisté, le vélo électrique sans pédale est équipé d’un moteur électrique, d’une batterie électrique, d’un transmetteur d’énergie, d’un écran LCD, d’un système de freinage par régénération et de fils de connexion. Toutefois, malgré sa ressemblance avec le design d’un vélo électrique à pédale, les mécanismes et la technologie d’un vélo électrique sans pédale sont en fait beaucoup plus similaires à ceux d’une moto électrique.

Contrairement aux vélos électriques à assistance au pédalage, les vélos électriques à accélérateur sans pédale ne sont pas équipés de capteurs de pédalage pour détecter le mouvement de pédalage du cycliste. Comme le vélo électrique sans pédale ne dépend pas du mouvement de pédalage du cycliste, son moteur électrique ne démarre pas automatiquement. Au lieu de cela, comme sur une moto traditionnelle, le cycliste doit tourner manuellement un interrupteur, tirer un levier ou appuyer sur un bouton pour allumer le moteur de la moto électrique.

Une fois le moteur électrique allumé, il absorbe l’énergie chimique stockée dans la batterie de la moto électrique et la convertit en énergie cinétique. L’énergie cinétique est alors transférée aux pneus du vélo électrique à accélérateur sans pédale par l’intermédiaire des transmetteurs d’énergie afin que les pneus commencent à tourner. Si le vélo électrique à accélérateur sans pédale n’est pas équipé de freins à récupération, une grande partie de l’énergie utilisée pour assurer la mobilité du vélo électrique est perdue sous forme d’énergie thermique. 

Cependant, si le vélo est équipé de freins à récupération, l’énergie thermique excessive est reconvertie en énergie chimique et stockée dans la batterie électrique du vélo. Ce mécanisme permet au vélo électrique à accélérateur sans pédale d’avoir une plus grande autonomie et de se déplacer à des vitesses plus élevées sur de plus longues distances. 

Étant donné que les draisiennes électriques ne nécessitent pas d’assistance au pédalage, leur consommation d’énergie est beaucoup plus élevée. Par conséquent, leur batterie s’épuise plus rapidement et ils doivent être rechargés plus fréquemment. En outre, la capacité d’un vélo électrique sans pédale d’accélérateur à rouler librement sans aucune dépendance au pédalage lui permet d’atteindre des vitesses beaucoup plus élevées.

En quoi les vélos électriques à pédalage assisté sont-ils différents des vélos électriques sans pédale ?

Le vélo électrique à pédalage assisté est le type le plus populaire de vélo électrique disponible sur le marché. Pour utiliser un vélo électrique à pédalage assisté, le cycliste doit continuer à pédaler sur son vélo électrique.

Contrairement à un vélo électrique à accélérateur sans pédale qui nécessite de tirer sur un levier ou d’appuyer sur un bouton pour lancer le moteur électrique du vélo. Le moteur d’un vélo électrique à pédalage assisté se met en marche automatiquement lorsque le cycliste commence à pédaler. 

Lorsqu’un cycliste commence à pédaler sur le vélo électrique, les capteurs électriques intégrés au vélo sont capables de détecter le mouvement de pédalage du cycliste. Une fois le pédalage détecté, les capteurs transmettent le signal au moteur électrique, qui s’allume automatiquement. Le moteur utilise alors la charge du vélo électrique qui est stockée sous forme d’énergie chimique et la convertit en énergie cinétique. L’énergie cinétique est transférée aux pneus de la bicyclette électrique, qui commence ainsi à se déplacer. 

Comme dans le vélo électrique à accélérateur sans pédale, la présence du système de freinage par récupération reconvertit l’énergie thermique qui serait autrement gaspillée en énergie chimique. L’énergie chimique est transférée dans la batterie de la bicyclette électrique et la batterie est un peu rechargée. Le mouvement de pédalage du cycliste permet d’économiser la charge de la batterie du vélo. Plus le cycliste pédale, moins il a besoin d’assistance électrique. Par conséquent, le vélo électrique pourra se déplacer à des vitesses plus élevées, couvrir de plus longues distances et nécessitera des recharges moins fréquentes.

Les avantages d’une draisienne électrique

Afin d’évaluer quel vélo électrique est celui qu’il vous faut, il faut être informé des différents avantages que vous apporte une draisienne électrique.

Un vélo électrique sans pédale permet de réduire l’empreinte carbone globale du cycliste. Par ailleurs, ils sont un moyen de transport commode qui réduit les coûts totaux de transport du cycliste.

Étant donné que la mobilité d’un vélo électrique à accélérateur sans pédale ne dépend pas du mouvement de pédalage du cycliste, ce dernier peut profiter d’une balade rafraîchissante sans transpirer.

Un vélo électrique à accélérateur peut atteindre des vitesses de pointe plus élevées qu’un vélo électrique à assistance, ce qui permet au cycliste d’atteindre sa destination en moins de temps. De plus, comme le cycliste n’a pas besoin de pédaler, les personnes handicapées peuvent également utiliser ces vélos.

Inconvénients

Les moteurs de la plupart des vélos électriques sans pédale sont fixés à leurs roues arrière ou avant. Par conséquent, le centre de gravité du vélo est perturbé et les cyclistes inexpérimentés peuvent avoir du mal au début pour maintenir leur équilibre. Par ailleurs, comme il ne faut pas pédaler, la batterie d’un vélo électrique sans pédale s’épuise plus rapidement que celle d’un VAE.  En définitive ils sont aussi les vélos électriques à pédale sans accélérateur sont aussi plus coûteux. 

Conclusion

Les vélos électriques à accélérateur sans pédale sont peut-être plus chers que la plupart des autres vélos électriques, mais leurs vitesses élevées et leurs conduites ininterrompues en ont fait un achat plus qu’intéressant. Toutefois, Pour conduire un vélo électrique à accélérateur sans pédale, le conducteur doit connaître les lois régionales sur les vélos électriques.